AHA Actu

EMBAUCHE D’UN JEUNE DE MOINS DE 25 ANS : CRÉATION D’UNE PRIME DE 4 000 EUROS

Le Premier ministre a annoncé, le 23 juillet à Besançon, les contours du plan gouvernemental pour l’emploi des jeunes, qu’il a chiffré à 6,5 milliards d’euros sur deux ans. Il vise à favoriser 450 000 embauches d’ici janvier 2021.

 

Ce plan baptisé « Un jeune, une solution » s’applique à compter du 1er août.

Jean Castex a annoncé la création d’une prime de 4 000 euros par an pour toute embauche, entre août 2020 et janvier 2021, d’un jeune de moins de 25 ans.

L’aide sera éligible pendant un an maximum, à raison de 1 000 € chaque trimestre, pour toute entreprise, quelle que soit sa taille.

Cette aide sera valable pour tout contrat de travail d’au moins trois mois, jusqu’à deux smic.

 

Une prime supplémentaire de 4 000 € sera versée à l’entreprise qui accueille un jeune en Volontariat Territorial en Entreprise « vert » (VTE) afin d’accompagner le recrutement de 1 000 jeunes dans des PME/TPE sur des métiers « centrés sur de la transformation écologique des modèles économiques et vers la transmission des
savoirs du numérique ».

Le plan gouvernemental table également sur la signature de 230 000 contrats d’apprentissage et de 100 000 contrats de professionnalisation. Il prévoit, en outre, 300 000 « parcours (ou contrats) d’insertion », dont 60 000 contrats aidés dans le secteur marchand pour les jeunes les plus éloignés de l’emploi (par l’intermédiaire des contrats initiative emploi), et 200 000 places supplémentaires dans des formations qualifiantes ou pré-qualifiantes dans le supérieur, « dans les métiers d’avenir» (transition écologique, numérique, soin et santé, secteurs prioritaires du plan de relance : tourisme, industrie, agriculture et agroalimentaire…). Enfin, 100 000 missions de service civique supplémentaires seront mises en place, dont 20 000
cette année, d’une durée moyenne de huit mois.

 

Une prime pour favoriser l’apprentissage ainsi que les contrats de professionnalisation
L’État crée une aide de 5 000 € pour recruter un apprenti de moins de 18 ans, ou de 8 000 € pour recruter un apprenti de plus de 18 ans.

Elle s’applique à des contrats préparant à un diplôme ou un titre de niveau master ou inférieur, signés entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021, sans condition sur le nombre d’apprentis pour les entreprises de moins de 250 salariés, et sous condition, pour celles de 250 salariés ou plus, d’absence d’assujettissement à la contribution supplémentaire à l’apprentissage (CSA).

Du côté des contrats de professionnalisation, l’État crée une aide de 5 000 € pour recruter un alternant de moins de 18 ans, ou de 8 000 € pour recruter un alternant de plus de 18 ans.

Elle s’applique à des contrats signés entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021,
sans condition pour les entreprises de moins de 250 salariés et sous condition, pour celles de 250 salariés ou plus, d’atteindre un seuil défini de contrats favorisant l’insertion professionnelle (apprentissage, contrats de professionnalisation, VIE, CIFRE…) dans leurs effectifs en 2021.

 

 

28/07/2020 -

Partager cet article